Colorier, c’est aussi méditer

By décembre 2, 2015Blog

Depuis 2013, le coloriage a connu un franc succès auprès des adultes. La première explication raisonnable ayant traversé mon esprit est qu’il s’agisse surement de jeunes parents souhaitant renforcer la relation avec leurs enfants en s’engageant dans diverses activités. En se penchant d’avantage sur la question, j’ai réalisé que le coloriage pour adultes est une tendance touchant un public plus large et plusieurs journaux et blogues dont le Huffington Post et Canal Vie ont fait leur éloges. D’autres blogues rapportent que 6 des 20 meilleures ventes de livres sur Amazon aux États-Unis seraient des livres de coloriage pour adultes. En effet, Souris Hong-Porretta, auteure du New York Times best seller: « Outside the lines » (à l’extérieur des lignes) explique lors d’une entrevue accordée au Huffington Post que le coloriage amène notre imagination aux joies de l’enfance. Cela permet à tout adulte de se déconnecter de l’ère numérique avec ses téléphones intelligents, réseaux sociaux et courriels intrusifs afin de favoriser la simplicité volontaire.

Le psychologue américain Ben Michaelis évoque les bienfaits méditatifs du coloriage et rappelle que le fameux médecin psychiatre suisse, Carl Jung, recommandait le coloriage de mandalas comme thérapie pour développer la concentration et le détachement en laissant aller son subconscient. Un autre psychologue espagnol, Antoni Martinez, affirme qu’il recommande le coloriage comme technique de relaxation car cela permet de libérer sa créativité et atteindre une grande liberté. Il ajoute que le coloriage est une activité saine permettant de stimuler différentes parties du cerveau ainsi que d’exprimer ses émotions par le biais des choix des couleurs et leur intensité. Il faut rappeler que le coloriage et la création de mandalas ne datent pas d’hier et les moines bouddhistes l’ont bien compris il y a plus de 2500 années avec la création de mandalas à base de graines de sables colorées. Il s’agit d’une méditation pour développer l’attention dans le moment présent (exercice de minutie et pleine conscience) ainsi que l’impermanence de la vie (exercice de détachement lors de la dissolution du mandala).

Ma blonde a acheté un cahier à colorier et un livre de mandalas et nous avons débuté l’activité de coloriage un dimanche soir d’automne.  Suite à cette expérience, je dois avouer que cette activité a été fort agréable pour notre couple tenu que cela nous rapproché et réduit considérablement l’activité cérébrale. Le coloriage nous réapprend à se défaire de nos inquiétudes, à développer notre concentration sur une tâche répétitive comme un mantra et où les risques et résultats sont quasi absents. Colorier génère du plaisir, un moment de retour vers soi, vers notre vraie essence : l’amour. Quelle belle activité pour se relaxer un dimanche soir d’automne!

En somme, je pense que le coloriage est une bonne alternative à la méditation pour les individus à la recherche d’activités ludiques leur permettant de se déconnecter de ce monde effréné et renouer avec les êtres aimés tout en se procurant du plaisir: colorier, c’est aussi méditer! Le coloriage est également idéeal pour les individus ayant le syndrome de fatigue chronique ou encore trop occupés ou peut être pas assez disciplinés pour inclure la méditation dans le calendrier hebdomadaire. En vue de la préparation de l’Escapade Zen à Ste –Lucie des Laurentides, nous avons inclus le coloriage de mandala. Au menu, il y aura du coloriage, des mantra, yoga thérapeutique, méditation pleine conscience ainsi que raquettes et marche en forêt.

Join the discussion 964 Comments